Mes droits à la formation en tant que dirigeant d’entreprise

La formation des salariés est un élément essentiel pour la montée en compétence d’un point de vue individuel mais qui profite également à l’ensemble de l’entreprise. La formation est donc un sujet fréquemment abordé chez les employés, mais qu’en est-il des chefs d’entreprise ? Il s’agira ici de voir de quels droits disposent les dirigeants pour la formation, quels peuvent être les bénéfices et pourquoi tout comme les salariés, le dirigeant à lui tout aussi intérêt à user de ses droits de formation.

Pourquoi devrais-je me former ?

La formation est souvent considérée (à tort) comme une contrainte pour les chefs d’entreprise, les raisons évoquées étant le manque de temps, ou la non nécessité de se former sur d’autres compétences.

Or un dirigeant doit être capable de donner l’exemple en montrant à ses salariés que tout le monde peut s’améliorer constamment, l’apprentissage ne dépend ni du poste, ni de l’âge. Ainsi, il existe une multitude de formations bénéfiques comme « apprendre à manager une équipe », « s’adapter aux nouvelles tendances du marché », et bien d’autres exemples encore…

Chaque formation ne doit pas être vécue comme une perte de temps puisque celle-ci sera rentabilisée par votre montée en compétence et le savoir que vous pouvez transmettre à vos équipes. Avant de choisir sa formation il est important de faire un bilan de compétence afin de pouvoir cibler au mieux les sujets à développer ou approfondir.

Comment financer ma formation ?

Les dirigeants en tant que salariés disposent des mêmes droits à la formation professionnelle que les employés. Ainsi ils peuvent bénéficier du Compte personnel de formation (CPF), puisque salarié d’une entreprise il cotise pour son droit à la formation. De plus étant dirigeant d’entreprise, il dispose d’aides supplémentaires octroyées par les Fond d’Assurance de Formation (FAF) à hauteur de 100€ environ par an et par dirigeant.

Le type de FAF dépend du statut et du secteur d’activité, ainsi les travailleurs exerçant une profession libérale dépendront de la FIFPL tandis que les travailleurs non-salariés (TNS) dirigeant d’un commerce ou dans l’industrie dépendra de l’Agefice.

En plus des FAF, tout dirigeant d’entreprise peut bénéficier jusqu’au 31 décembre 2022, d’un avantage fiscal sous forme d’un crédit d’impôts formation ! (Hors micro-entreprise). Certaines régions ont également placé des dispositifs d’aide destinés aux dirigeants afin de permettre le financement d’une partie de leur formation. Vous retrouverez plus d’info sur le site de L’agence France Entrepreneur.

Published On: 15 mars 2021 / Categories: Non classé / Tags: , , , /

Cet article vous a plus et vous souhaitez en savoir plus ?

Souscrivez à notre newsletter et tenez-vous au courant de toutes nos actualités.

Merci pour votre inscription
UNE ERREUR EST SURVENUE. VEUILLEZ RÉESSAYER PLUS TARD.